Aller au contenu

La Voix du Nord du 21 octobre 2011

CAPPELLE-LA-GRANDE

Accueil des gens du voyage : «  »

Dans la bouche de Roger Gou­vart, « eux » et « ils » désignent les gens du voyage.

Et ces « eux » et ces « ils », le Maire ne veut plus les revoir sur le territoire de sa com­mune. Il l’a répété lors de l’examen du projet de schéma départemental d’accueil des gens du voyage, mer­credi soir.

La loi du 5 juillet 2000 prévoit la mise en place dans chaque dépar­tement d’un schéma départemen­tal qui précise les secteurs géogra­phiques d’implantation des équipe­ments d’accueil des gens du voyage ainsi que les communes auxquelles incombe cette obliga­tion quand leur population dépasse les 5 000 habitants. « C’est une loi qui n’est pas juste en­vers les communes. Ce n’est pas à nous de financer l’aménagement des places, l’acheminenent de l’eau, de l’électricité, mais à eux », estime Roger Gouvart. Et de reprendre l’exemple qu’il avait cité lors du dernier conseil de la Commu­nauté Urbaine de Dunkerque (La Voix de samedi) : « Quand on va en camping dans le Midi, on paie le transport, l’emplacement, l’eau, la taxe de séjour, et pourquoi eux ne paient pas ?  » Le maire déclare s’appuyer sur le passé pour justifier sa position tranchée : « On a déjà eu trois fois l’envahissement (sic) de Cappelle. La population était très, très mécontente. » À l’en croire, « ils ont cassé une borne à incendie, laissé couler l’eau pendant trois jours… Après leur départ, on a constaté des disparitions importantes, enfin passons. » Bref, d’accord « pour faire du social pour les Cappellois, pas pour l’Europe entière ».

De l’autre côté de la RN 225

Toutefois, comme force doit rester à la loi, même « pas juste », Roger Gouvart propose aux élus que « les emplacements » une quarantaine, selon lui réservés « pour l’accueil des gens du voyage prévus pour Cappelle-la-Grande soient réalisés sur les terrains libres situés de l’autre côté de la RN 225 vers Armbouts-Cappel ». Il ajoute : « Le conseil municipal fait cette proposition s’il n’y a pas d’autre possibilité d’implantation dans le cadre du territoire communautaire. » Sur un ton certes moins vif, Cécile Francke, seule membre de l’opposition de droite à prendre la parole, se demande pourquoi tous les gens de voyage ne s’arrêtent pas sur les terrains déjà aménagés sur le territoire de la CUD. À l’entendre, ils n’ont pas à s’installer où bon leur semble.

À l’unanimité, mais en toute réticence, les élus adoptent ce projet de schéma départemental d’accueil des gens du voyage.

Budget supplémentaire. La section d’investissement s’équilibre en recettes et en dépenses à 443 196 €. « II reste de moins en moins en section d’investissement », remarque Jean-Marc Kson. Roger Gouvart ironise sur le fait qu’il recevrait volontiers ceux qui verseraient de l’argent à la commune. Et lance : « Si on veut faire des économies, on supprime les subventions aux associations et tout le monde crève ! » L’opposition (trois présents et deux pouvoirs) s’abstient. « Abstention, ça veut dire contre « , commente le maire. « Pas en démocratie », réplique Jean-Marc Kson.

Subventions. À l’unanimité, les élus accordent plusieurs subventions dont 59 456 € à l’US Cappelle pour organiser le tournoi international de foot des 17 ans, 80 000 € au club d’échecs pour organiser l’Open International, 18 000 € à la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) pour différentes sessions du BAFA pour les jeunes Capellois.

L L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 3 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 6 , à 05:03 am UTC
Ce mois: 20 , à 07-19-2019 06:09 am UTC
Cette année: 23 , à 06-20-2019 01:10 am UTC
Tout le temps: 29 , à 12-13-2013 12:44 pm UTC