Aller au contenu
28dba635-39ac-4892-becd-26954e1a5676

Paul Gokel

  

Je suis devenu Conseiller municipal en mars 2008. Bien sûr c’était une immense joie de participer et de gérer la vie de sa ville. Mais ce n’est pas toujours facile de se retrouver dans ce monde fait de personnes qui tenaient à vous montrer que vous étiez le petit nouveau.

Un seul m’a toujours poussé sur le devant de la scène en me disant t’es élu vas-y.

Il s’agit de Paul Gokel.

Je n’ai jamais été son ami proche, le temps ne nous l’a pas permis. Mais j’ai apprécié cet homme de principe qui a tant fait pour notre ville.

C’était un homme de parti, un de ceux qui ont fait les partis et qui ne s’en sont pas servi pour eux-même. Il ne doit rien.

Paul Gokel est né à Steene en 1947. Il devient socialiste en 1969, à 22 ans, en adhérant à la Section Française de l’Internationale Ouvrière (SFIOde Bergues. Il rejoint Cappelle-la-Grande en 1974 et anime rapidement la section PS locale, dont il prend les rênes en 1984, militant pour l’union des forces de gauche avec le Maire, Roger Gouvart. Ils formeront un duo explosif pendant de nombreuses années pour le bien de Cappelle la Grande.

Paul Gokel, cela a vite été la CUD et Cappelle la Grande dans la CUD. Une communauté urbaine où l’adjoint cappellois, conseiller de 1989 à 2001, a assuré la présidence du CHSCT et participé à la commission d’appels d’offres. il a été adjoint au Maire à Cappelle la Grande de 1991 à 2008 année de son décès, conseiller depuis 1989.

Moi je ne l’ai connu que pendant cette courte période en 2008. Mais il ne faut pas longtemps pour juger un homme comme lui. Un homme d’une conviction politique inébranlable. Nous parlions beaucoup de cela lui l’homme de parti, moi l’homme déçu par les partis. C’était un travailleur. Seuls les travailleurs peuvent accéder à des postes si difficiles.

Les quelques lignes qui suivent ne sont pas de moi. Pourquoi vouloir dire ce qui a déjà été dit avec autant de simplicité

Aux responsabilités publiques qui furent les siennes, Paul s’y est donné de toutes ses forces et de son espérance en un monde meilleur, plus juste et plus utile aux hommes.

Nous pouvions déceler en lui, à travers son caractère, dans la tonalité de sa voix, dans l’expression de ses pensées, et dans son humour, des traits qui le rendaient si attachant et en faisaient pour chacun de nous une personnalité sûre et écoutée.

Paul aimait les contacts humains. Paul recherchait toujours pour ses concitoyens tout ce qui pouvait les rassembler et contribuer à améliorer leur sort, surtout celui des plus humbles.

La volonté qu’il avait d’agir pour progresser, ses mots et ses propos, souvent directs, sa franchise, sa loyauté et sa modestie, c’est bien tout cela qui le définissait le mieux.

Paul avait un caractère conciliateur. Nous nous souvenons tous ici que sa manière calme d’aborder les questions à traiter, que sa façon d’écouter attentivement chacun, nous ont aidés bien souvent à résoudre des problèmes que les passions risquaient parfois de compliquer inutilement. Nous nous étions habitués à compter sur sa sagesse, sur ses réflexions jetées au bon moment dans les débats difficiles, sur son sourire amical et parfois désarmant.

Le meilleur hommage que nous puissions rendre à sa mémoire est de nous souvenir de cette sagesse et de nous dire parfois : « Mais qu’en aurait pensé Paul ? « .

Je ne vais pas plus détailler la vie de Paul mais c’était un gars bien qui a beaucoup aidé la ville de Cappelle la Grande. En quelques sortes il était le bras droit de Roger Gouvart. Quand il est décédé j’ai vu une réelle tristesse dans les yeux de Roger Gouvart.

Un de ses fils a hérité de la passion, de la gentillesse et du savoir faire de Paul. C’est de bonne augure pour notre ville.

Merci Paul  

La contribution de solidarité urbaine

  

[epsshortcode id=3856]

C’est la CUD qui reçoit l’impôt professionnel et à ce titre elle reverse une contribution appelée Solidarité Urbaine.

Celle-ci met en colère M Bailleul, Maire de Coudekerque-Branche et donc celui-ci refuse de soutenir Michel Delebarre pour les élections municipales du 30 mars 2014.

Qu’en est-il pour Cappelle la Grande?

La moyenne actuelle, pour l’ensemble de la CUD, de cette contribution est de 810€ par habitant et par an. La ville comportait au dernier vote municipal du 23 mars 2014 environ 8100 habitants.

Si nous étions dotés de cette contribution moyenne nous aurions 6 500 000€ par an. Mais nous n’avons que 180€ par habitant et par an, soit 1 450 000€ par an. C’est une punition?

Pour ceux qui ne l’on pas en tête le budget de la ville est actuellement d’environ 9 000 000€ dont 1 450 000€ de solidarité urbaine. Cela nous donnerait un budget annuel total de 14 050 000€. Dans l’état actuel des dépenses cela nous permettrait  une somme de 5 100 000€ d’investissement au lieu de 58 000€.

J’ai plusieurs remarques à faire :

- Cela fait de nombreuses années que la contribution pour Cappelle la Grande est divisée par presque 5 (180€ pour une moyenne de 810€). Ce qui nous fait un manque à gagner de presque 5 000 000€ par an.

- La contribution dite de  Solidarité Urbaine est plus importante pour les villes riches. Où est la solidarité? Cela va jusqu’à plus de 3500€ par an et par habitant pour certaines villes, soit 20 fois plus que la ville de Cappelle la Grande. A ce tarif Cappelle la Grande vivrait dans l’opulence.

- La moyenne par habitant ne bouge pas alors que les zones industrielles se remplissent.

Lors d’un conseil municipal récent, il a été dit que la ville allait renégocier cette contribution. Celle-ci est primordiale pour l’avenir de Cappelle la Grande. Il manque à la ville la partie investissement du budget, il faut régulariser.

J’entend beaucoup parler de subventions. Ce sont surtout les personnes qui ne sont pas en place qui en parlent car les autres savent qu’il ne suffit pas de claquer les doigts. Il faut donc commencer par réclamer notre dû à la CUD.

A suivre.

J’attend des avis compétents, pertinents, clairs et détaillés sur ce sujet pour me préciser tout cela. Je les mettrai son mon site.

 

 

Vote du 23 mars 2014

  

[epsshortcode id=3856]

 

POPULATION : 8096 habitants

Trop jeunes pour voter : 1744 soit environ 20%

INSCRITS : 6352 habitants soit 78,46%

ABSTENTION : 1581 habitants soit 24,89%

VOTANTS : 4771 habitants soit 75,11%

EXPRIMES : 4559 habitants soit 71,77%

PARTICIPATION : 75,11 %

Léon Devloies LDVG      CAPPELLE-LA-GRANDE NOUS RASSEMBLE  élu 3 561 votes soit 78,10 %   
Stéphane Gokel LDVG  ENSEMBLE VERS UN NOUVEAU CAP 998 votes soit 21,89 %
Votes blancs et nuls : 212 votes soit 4,44 %
Liste des élus potentiels. Cela sera définitif après le conseil Municipal d’investiture qui aura lieu le samedi 29 mars à 11h00 au Palais des Arts des Arts et des Loisirs. C’est après celle-ci que l’on connaîtra définitivement les conseillers municipaux, le Maire, les adjoints puis les délégués à la CUD.

L’avenir nous rassemble

Léon Devloies, 79 ans, professeur honoraire à la retraite (CUD),

Julien Gokel, 30 ans, chargé de mission à la CUD,

Isabelle Bulté, 41 ans, directrice de centre social (CUD),

Stéphane Gouvart, 33 ans, docker (CUD),

Sandrine Haelewyck, 44 ans, adjoint administratif,

Jacques Hannebique, 72 ans, contremaître retraite,

Annick Towlson, 53 ans, mère de famille;

Bernard Caigniez, 60 ans, agent de maîtrise retraité,

Christine Allouchery, 51 ans, hôtesse de caisse en hypermarché,

Jean-Jacques Larroque, 59 ans, agent de maîtrise à la SNCF,

Claudine Dondaine, 61 ans, retraitée du port de Dunkerque,

Jacky Desoutter, 67 ans, cadre commercial retraité,

Amélie Fournier, 26 ans, auxiliaire de vie scolaire,

Gilles Guilbert, 63 ans, docker retraité,

Sophie Agneray, 40 ans, infirmière,

Sylvestre Kasprzik, 44 ans, responsable technique,

Paulette Weizmann, 59 ans, infirmière libérale.

Hervé Provo. 60 ans, employé de maintenance retraité.

Odile Debruyne, 55 ans, employée de bureau.

Sébastien Declerck, 32 ans, athlète handisport de haut niveau,

Thérèse Devroe, 63 ans, employée retraitée.

Régis Schillewaert., 57 ans, éducateur spécialisé,

Céline Legrand-Baret, 33 ans, agent de fret à la SNCF,

Patrick Derycke, 65 ans retraité,

Valérie Feryn, 44 ans, sans profession,

(CUD) Candidats au conseil communautaire

Ensemble vers un nouveau cap

Stéphane Gokel, responsable santé et sécurité (CUD),

Martine Lavogier, secrétaire pédagogique (CUD),

Franck Gonsse, docker (CUD)(C),

A partir d’un BAFA

  

[epsshortcode id=3960]

La continuité Sociale de la politique de la ville était et est toujours ma préoccupation principale. C’est cela qui détermine mes choix de vote. C’est une préoccupation du conseil municipal en place avec une adjointe dont c’est le métier et la passion. C’est sans aucun doute qu’elle mettra ses connaissances au service des habitants de la ville.

Cela a commencé par un BAFA (gratuit à Cappelle la Grande), suivi d’études universitaires puis une expérience de près de 15 ans au service des habitants qui en ont besoin (jeunes, anciens, précarité, emploi, isolement, la liste est longue et très diversifiée).

Elle connait les spécialistes en tout genre, ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions au bon moment. Cela lui permet d’accélérer les choses quand cela s’avère utile. Elle n’a pas peur du travail et elle en aura dans les années à venir.

 

 

Ma soeur

  

Ma mère et mon père était doués pour la peinture.

Mon pouvez voir des tableaux de ma mère en <cliquant ici>.

Et je viens de voir, que Sylvie, ma soeur fait, elle aussi, partie de ceux qui savent faire des petits miracles avec ses doigts.

Donc vous pouvez voir 3 petites merveilles ci-dessous.

Bien sûr elle a été aidée par les cours de l’école des beaux-arts de Cappelle la Grande mais le style de ses tableaux est la signature de quelqu’un qui a du talent.

324319_2499523770463_685210747_o

 

5546_4463556150045_973766760_n

 

 

431069_2674836713177_8119981_n

Qui choisir?

  

[epsshortcode id=3944]

On m’a demandé de modifier mon article ce qui est fait.

Mis à jour le dimanche 16 mars 2014.

J’ai reçu un coup de fil samedi matin d’une personne me demandant de retirer son nom de mon article. J’ai pour principe de retirer de mon site les textes, photos et vidéos concernant des personnes qui me le demandent. J’ai donc retiré tous les textes concernant cette personne.

Dans l’après-midi j’ai reçu un SMS d’une autre personne me demandant de retirer sa photo. Je l’ai donc fait, bien que celle-ci soit issue d’un tract imprimé à plusieurs milliers d’exemplaires et distribué dans ma boite aux lettres. Cette personne me demandait également de retirer son nom et celui de son père. Là ça va être difficile car ce monsieur fait partie d’une famille publique. Je retirerai donc son nom associé à son prénom.

Pour commencer, voici les deux listes pour les élections municipales du 23 mars 2014.

L’avenir nous rassemble

Léon Devloies, 79 ans, professeur honoraire à la retraite (CUD) (R),

Julien Gokel, 30 ans, chargé de mission à la CUD,

Isabelle Bulté, 41 ans, directrice de centre social (CUD),

Stéphane Gouvart, 33 ans, docker (CUD) (R),

Sandrine Haelewyck, 44 ans, adjoint administratif (CUD),

Jacques Hannebique, 72 ans, contremaître retraite,

Annick Towlson, 53 ans, mère de famille;

Bernard Caigniez, 60 ans, agent de maîtrise retraité (R),

Christine Allouchery, 51 ans, hôtesse de caisse en hypermarché,

Jean-Jacques Larroque, 59 ans, agent de maîtrise à la SNCF (R),

Claudine Dondaine, 61 ans, retraitée du port de Dunkerque,

Jacky Desoutter, 67 ans, cadre commercial retraité,

Amélie Fournier, 26 ans, auxiliaire de vie scolaire,

Gilles Guilbert, 63 ans, docker retraité,

Sophie Agneray, 40 ans, infirmière (N),

Sylvestre Kasprzik, 44 ans, responsable technique,

Paulette Weizmann, 59 ans, infirmière libérale.

Hervé Provo. 60 ans, employé de maintenance retraité.

Odile Debruyne, 55 ans, employée de bureau (R).

Sébastien Declerck, 32 ans, athlète handisport de haut niveau,

Thérèse Devroe, 63 ans, employée retraitée.

Régis Schillewaert., 57 ans, éducateur spécialisé,

Céline Legrand-Baret, 33 ans, agent de fret à la SNCF (N),

Patrick Derycke, 65 ans retraité (N),

Valérie Feryn, 44 ans, sans profession,

Patrice Foutrein, 64 ans, gérant d’entreprise retraité,

Danielle Hosaert, 68 ans, secrétaire retraitée (R),

Philippe Racollier, 55 ans, agent SNCF.

(CUD) Candidats au conseil communautaire

(N): nouveau co-listier

(R): conseil municipal (Roger Gouvart)

Ensemble vers un nouveau cap

Stéphane Gokel, responsable santé et sécurité (CUD),

Martine Lavogier, secrétaire pédagogique (CUD),

Franck Gonsse, docker (CUD)(C),

Valérie Lechêne, comptable,

Jean-Marc Kson, cadre EDF retraité (C),

Thérèse Gutman, directrice du territoire Flandre Littoral de Partenord Habitat,

Éric Deveyer, cadre SNCF,

Nathalie Vermeulen, référent technique CPAM,

Bernard Messuwe, retraité (C),

Gladice Decrombecque, auxiliaire de vie,

Bernard Mahieu, cadre technique,

Françoise Vanaecker, retraitée,

Thierry Rousseaux, responsable commercial,

Sophie Walle. enseignante (CUD),

Jacques Hosaert, retraité,

Paulette Verbrugghe, retraitée,

Eric Berteloot, gérant de société,

Liliane Crépel, agent d’Entretien Partenord Habitat,

Jean Vermeulen, sidérurgiste retraité (C),

Véronique Lagate, animatrice socioculturelle,

Bernard Tacoen, grutier,

Myriam Dufour, vendeuse,

Jonathan Leniept, directeur de transport,

Micheline Worme, secrétaire médicale,

Vincent De Lat, marin de commerce,

Aline Sueur, agent d’encadrement,

Patrick Dezecache, retraité,

Lydie Bardel, éducatrice spécialisée,

Jackie Lalleman, retraité SNCF.

(CUD) Candidats au conseil communautaire

(C): conseiller municipal sortant (septembre 2013)

(R): conseil municipal (Roger Gouvart)

J’ai décidé de voter pour la liste du conseil municipal en place alors qu’aux élections de septembre 2013 j’étais co-listier de Franck Gonsse. Pourquoi ce revirement?

J’admire le travail fait par Roger Gouvart qui a été exemplaire. Parti d’une bourgade composée de 2 rues, quelques maisons et de champs, il a construit la ville telle qu’elle est maintenant. Je suis fier d’avoir appartenu à son conseil municipal. Ses derniers mandats ont été des mandats de construction et d’investissement, le prochain aurait été celui de la maintenance des installations.

Aux élections de septembre j’ai choisi la liste qui me paraissait la meilleure en ce qui concerne la continuité de la politique sociale de la ville. il fallait aussi moderniser nos façons de faire. Mais très vite je me suis aperçu que tous n’avaient pas la même idée de la continuité.

La liste Devloies, Gokel, Gouvart me faisait peur à cause de son appartenance à des partis politiques. J’ai été contacté par Julien Gokel et Stéphane Gouvart et j’ai décliné leurs offres pour les raisons invoquées ci-dessus.

La liste Kson ne m’attirait pas du tout. C’était une liste d’opposition dont je ne me rappelle pas qu’elle ait apporté quelque-chose de constructif.

Les résultats ont été les suivants :

premier tour : Kson 1042, Devloies Gokel, Gouvart 1485, Gonsse 1399.

deuxième tour : Kson 780, Devloies Gokel Gouvart 1830, Gonsse 1436.

On se rend compte d’un report de voix de Kson vers Devloies Gokel Gouvart.

Après les élections, voyant que rien ne bougeait j’ai organisé une réunion avec quelques co-listiers pour décider de l’avenir de notre avenir.

Bientôt est apparue une personne que je ne connaissais que de nom qui s’allie avec une autre dont je ne peux pas dire le nom puis avec Jean-Marc Kson.

Le conseil municipal actuel a bien travaillé pendant les 6 mois d’examen probatoire. Je retiendrais particulièrement l’espace solidarité.

Il a des idées plein la tête. Les comités de quartier par exemple et pourquoi pas un comité des sages, un autre pour les jeunes et les adolescents.

En conclusion je suis persuadé que seule la liste en place est capable de gérer une ville comme Cappelle la Grande, j’ai donc décidé de voter pour celle-ci. Elle a subit très peu de modifications par rapport à celle de septembre, ce qui prouve sa cohésion. Je sais qu’elle abat un travail énorme. Je resterai néanmoins attentif aux dérives possibles, je pense bien sûr en premier lieu au grand Dunkerque ou assimilé. L’autre liste n’a, pour le moment annoncé, qu’un programme que je trouve très léger. Comme tous ceux qui sont challengers, ils disent savoir où trouver les subventions. Si c’est le cas merci de nous en faire profiter en l’inscrivant sur un programme précis.

J’ai des amis dans les deux listes. Ils resteront mes amis. A chacun son choix électoral et la démocratie fera le reste.

PS : Remodelant mon article ce dimanche j’ai eu le temps de recevoir un nouveau tract sur lequel on peut voir un programme 2014/2020. Il contient 120 points précis et détaillés. Une partie de ces points est déjà en cours, contrats et subventions signés. Tous les thèmes concernant Cappelle la Grande y sont présents avec les réponses que tout le monde attend. Devinez qui a élaboré ce programme.

2 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 2 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 5 , à 04:30 am UTC
Ce mois: 7 , à 09-01-2014 05:14 pm UTC
Cette année: 19 , à 03-26-2014 08:37 am UTC
Tout le temps: 29 , à 12-13-2013 12:44 pm UTC